Le Site du Bon Pasteur

La Vision

Un lieu d’activité économique convivial, sur le thème de la transformation.

« Les Faiseurs » est une communauté qui rassemble des artisans, entrepreneurs, créatifs, et donne – littéralement – un lieu à leurs idées. Notre espoir est de voir le Bon Pasteur devenir un lieu de promenade, de sociabilité et d’inspiration.

>> DÉCOUVRIR LES ESPACES

L’Accès

Le positionnement du site nous permet d’envisager des accès depuis 3 côtés – avenue Jean Jaurès, boulevard Gambetta, et rue du Placis –, permettant une circulation aisée pour les piétons et en cohérence avec le projet de créer du lien et de reconnecter le coeur de ville.

C’est où?

L’Histoire

L’histoire du Bon Pasteur commence en 1618, avec l’installation d’une communauté carmélite dans l’emplacement délimité aujourd’hui par l’avenue Jean Jaurès, le boulevard Gambetta et la rue du Placis. Le Monastère est habité à partir de 1620.

Au fil des travaux, les différents bâtiments s’érigent et s’améliorent. Le Bon Pasteur prend son nom en 1839, lorsqu’il devient un couvent de la congrégation de Notre-Dame de la Charité – officiellement reconnu comme tél en 1857.

Au fil du temps, la vocation du lieu s’affirme comme un centre de rééducation de jeunes filles, dont les méthodes sont critiquées.

En 1968, le Ministère de la Justice acquiert le lieu et réforme les méthodes pour offrir un service laïc, professionnel et plus libre – mais conserve la vocation du centre. 

Le lieu n’est plus occupé depuis 1992. Depuis la Ville de Bourges a acquis le site et cherche à y installer une activité qui participe à la culture de la ville.

L’État du Lieu

La surface exploitable du Bon Pasteur est de 7 100 m2. Les 9 bâtiments sont plus ou moins dégradés, du fait de l’endommagement des toitures et de l’occupation illégale du lieu à certaines périodes. 

Parce que le Bon Pasteur a hébergé la vie quotidienne d’une large communauté, les bâtiments incluent une cuisine industrielle, des douches collectives, des dortoirs, des salles de toutes tailles, certaines destinées à l’habitation mais plus souvent des salles de travail. 

Bien sur, aucune des installations n’est aux normes de sécurité actuelle ni en état de fonctionnement, mais la rénovation des différents espaces dans leur usage historique fait sens.

>> LE PLAN D’EXECUTION

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑